Cholestérol : mythe et réalité

Publié le par kanak

Taux de cholestérol, cholestérolémie, nous sommes bombardés d’informations sur notre bon et notre mauvais cholestérol. Il faut absolument mesurer et traquer ce que certains appellent « le tueur silencieux ». Comment résister aux bonnes intentions des spécialistes pour notre santé et notre longévité? Eux qui sont d’éminents spécialistes de ce qui se passe à l’intérieur de nous.

Pourtant d’autres « éminents spécialistes » font entendre leur voix, de plus en plus sont critiques vis à vis de ce qui ressemble de plus en plus à une vaste manipulation.

Le taux normal de cholestérol

Il a changé, oui vous lisez bien il est passé de 2,60g/l à 2g/l, oui on avait surestimé le taux normal mais le corollaire, c’est qu’on avait ainsi sous-estimé le nombre d’utilisateurs d’hypocholestérolémiants et de ce fait on avait gravement sous-estimé les revenus qui en découlent (en fait ils ont doublés)…

Mais est-ce que les pathologies liées à l’hypercholestérolémie ont diminuées dans les même proportion?

Les voix qui s’élèvent

Marcel Arickx, est un brillant biochimiste qui a travaillé pendant 37 ans chez GlaxoSmithKline, une multinationale pharmaceutique. Il a du étouffer sa pensée pendant de nombreuses années mais, parvenu à l’âge de la retraite, il parle enfin ! Dans son livre «Cholestérol ou graisses hydrogénées, qui est le vrai coupable ?», il déclare, avec de nombreuses études à l’appui, qu’il n’y a aucune corrélation entre le taux de cholestérol sanguin et la survenue d’accidents cardiovasculaires. Des millions de gens ont été traumatisés par des valeurs soi-disant élevées de cholestérol et on leur a prescrit à vie des médicaments pour faire baisser ce taux. N’est-ce pas hallucinant ? Cela représente des milliards d’euros pour les fabricants mais les effets secondaires n’ont pas épargné les consommateurs de ces drogues licites.

Dans sa préface au livre de Marcel Arick, le docteur Georges Mouton déclare : « J’ai compris il y a bien longtemps que ce dogme (le mythe du cholestérol tueur) reposait avant tout sur un marché économique gigantesque, celui des médicaments hypolipémiants en général et celui des statines en particulier. Il est toujours triste de constater que la médecine d’aujourd’hui constitue davantage une colossale entreprise commerciale bien avant de se préoccuper de la santé des gens. »

 

Michel de Lorgeril a défrayé la chronique (médico-pharmaceutique) avec son livre « Cholestérol mensonges et propagande », il affirme entre autre que «le cholestérol n’a rien à voir avec la maladie cardiaque et que nous nous faisons manipuler par l’industrie pharmaceutique et médicale avec des idées fausses». Le cholestérol bouche les artères? Il y a du bon et du mauvais cholestérol? Diminuer le cholestérol améliore l’espérance de vie? Les médicaments anticholestérol préviennent les crises cardiaques?  Rappelons simplement que Michel de Lorgeril est cardiologue et chercheur au CNRS.

 

En janvier 2008, le professeur Kastelein d’Amsterdam publie une étude « Cholesterol Drug Bomb » qui prouvent une fois de plus qu’il n’existe aucun rapport entre la baisse du cholestérol et les risques d’infarctus du myocarde alors que des millions de gens à travers le monde prennent des médicaments anticholestérol en croyant réduire les risques ! Or non seulement ces médicaments ne protègent pas mais chez les patients pris dans cette étude, les dépôts de la région cardiaque se sont développés deux fois plus vite que chez les patients du groupe de contrôle.

 

Le Dr Uffe Ravnskov dont vous pouvez consulter le CV à cette adresse : http://www.broneer.org/cholesterol/uffe_FR.htm, affirme

- Le cholestérol n'est pas un poison mortel. C'est une substance indispensable aux cellules de tous les mammifères. On ne devrait pas parler de « bon » ou de « mauvais » cholestérol. Le stress, l'activité physique et des variations du poids peuvent modifier le taux du cholestérol dans le sang. Un niveau élevé de cholestérol n'est pas dangereux en soi ; il peut être le reflet d'un mauvais état de santé, mais il peut aussi être tout à fait bénin.

- Trop de cholestérol provoquerait l'athérosclérose et donc les maladies coronariennes.  Mais de nombreuses études ont montré que des personnes avec un cholestérol bas ont autant d'athérosclérose que ceux dont le cholestérol est élevé.

- Votre corps produit trois à quatre fois plus de cholestérol que vous n'en mangez. Vous produisez plus de cholestérol si vous en mangez moins, et vous produisez moins de cholestérol si vous en mangez plus. C'est pourquoi le régime « crétois » ne peut diminuer le cholestérol que de quelques centièmes.

- Trop de graisse animale et de cholestérol ne favorise ni l'athérosclérose ni les infarctus.  Plus de vingt études cliniques ont montré que les personnes qui ont eu un infarctus n'avaient pas consommé plus de graisse que les autres. Le degré d'athérosclérose à l'autopsie n'est pas lié au régime.

- Seuls certains médicaments diminuent efficacement le cholestérol, mais ni la mortalité cardio-vasculaire, ni la mortalité totale n'ont été améliorées avec des médicaments dont le seul effet est de réduire le cholestérol.  

Au contraire, ces médicaments sont dangereux pour votre santé et pourraient réduire votre espérance de vie.

 

- La plupart de ces faits ont été publiés dans des journaux scientifiques et des livres depuis des dizaines d'années, mais ils sont rarement relayés au public par les tenants de l'idée régime/cœur.

- Les médecins, ainsi que la plupart des scientifiques ont été mal guidés parce que les résultats négatifs ou contradictoires sont systématiquement ignorés ou mal i

Les solution santé

Le docteur Rath affirme depuis longtemps, que si le cholestérol endommageait les vaisseaux sanguins, on verrait des lésions tout au long du parcours et pas uniquement dans les régions cardiaque et cérébrale. Pour le docteur Rath, l’athérosclérose est une forme de scorbut du à une carence en vitamine C.

http://www.alliance-du-dr-rath-pour-la-sante.org/infotheque/livres_brochures.html

Vous y trouverez des ouvrages à téléchager, ainsi qu’une formation gratuite.

 

Les oméga3 : citons les études de Michel de Lorgeril et Serge Renaud, et les études faites en Angleterre et en Italie, voir l’article suivant :

http://www.medecines-douces.com/impatient/311mai04/omega_3.htm

 

La diète méditerranéenne ou alimentation méditerranéenne : végétaux (céréales, légumes, légumineuses et fruits), peu de viande  et très peu de viande rouge, poissons, peu de laitages (fromages de brebis surtout) et huile d’olive

http://michel.delorgeril.info/index.php?post/2009/04/15/37-qu-est-ce-que-la-diete-mediterraneenne

 

Pour faire la syntèse de ces informations, balayer vos inquiétudes et vous déculpabiliser, je vous incite fortement à lire l'article de Michel Winckler: 

http://blogue.passeportsante.net/martinwinckler/2009/07/cholesterol_connais_pas.html

Publié dans recherche medicale

Commenter cet article

sex shop 27/05/2012 21:47

meci